Télécom SudParis et IDEMIA présentent BioDigital, une nouvelle technologie biométrique pour lutter contre les falsifications d’identité

A l’issue d’un contrat de collaboration de 18 mois, Télécom SudParis et IDEMIA, le leader mondial de l’Identité Augmentée, ont finalisé la conception d'un lecteur biométrique sans contact, s'appuyant sur un brevet déposé par deux chercheurs de Télécom SudParis. Son transfert technologique vers IDEMIA vient de s’achever.

Détecter les fausses empreintes

Reconnaissance d'empreinteLa technologie consiste en un lecteur biométrique d'empreintes digitales nouvelle génération, appelé BioDigital. Il permet de lutter efficacement contre les falsifications d’identité, mais également de contourner les difficultés liées à la nature même de la donnée biométrique avec une meilleure reconnaissance des empreintes de doigts abimés en surface.

L’étroite coopération entre Télécom SudParis et IDEMIA, durant laquelle le groupe a notamment fourni un algorithme d’évaluation et constitué une base de données pour son évaluation, a permis de démontrer que BioDigital est ainsi capable de comparer des empreintes digitales de manière plus sûre et plus efficace, en détectant également les fausses empreintes, avec un taux de succès proche de 100%.

Identifier l’empreinte sous-cutanée et le réseau de pores de sudation

Cette technologie sans contact identifie non seulement l’empreinte digitale, mais aussi l’empreinte sous-cutanée et le réseau de pores de sudation. Elle repose sur la technique de tomographie en cohérence optique qui produit des images en relief par ‘‘écho’’ de la lumière. BioDigital donne ainsi accès aux empreintes sans contact direct avec le lecteur. Cette innovation est accompagnée d’une qualité de reconstruction d’images exceptionnelle.

Grâce à la fusion d’images de phase et d’intensité, nous avons réussi à obtenir l’image la plus naturelle possible.
Yaneck Gottesman, enseignant-chercheur à Télécom SudParis

Sa qualité de reconstruction de l’image de l’empreinte interne, c’est la véritable originalité de notre technologie.
Bernadette Dorizzi, directrice de la recherche de Télécom SudParis

Sur un certain nombre d’applications critiques telles que la protection des infrastructures sensibles, la problématique de ces attaques est réelle et c’est une course entre les attaquants et les développeurs de technologie comme IDEMIA. Cette technologie, une fois industrialisée et intégrée dans nos produits, a le potentiel de nous donner une longueur d’avance supplémentaire.
Jean-Christophe Fondeur, Executive Vice-President en charge de la Recherche & Développement d’IDEMIA

À propos d’IDEMIA OT-Morpho devient IDEMIA, le leader de l’Identité Augmentée dans un monde de plus en plus digital, et a l’ambition de donner aux citoyens comme aux consommateurs, la possibilité d’interagir, de payer, de se connecter, de voyager et de voter en tirant profit d’un environnement désormais connecté.
Sécuriser notre identité est devenu essentiel dans le monde dans lequel nous vivons. En nous engageant pour l’Identité Augmentée, nous réinventons notre manière de penser, de produire, d’utiliser et de protéger cet atout, que ce soit pour les individus ou pour les objets. Nous assurons la confiance et le respect de la vie privée en garantissant que l’ensemble des transactions soient sécurisées, authentifiées et vérifiables pour des clients internationaux des secteurs financiers, des télécommunications, de l’identité, de la sécurité publique et de l’Internet des Objets.
IDEMIA est le résultat du rapprochement entre OT (Oberthur Technologies) et Safran Identity & Security (Morpho). Avec près de 3 milliards de dollars de chiffres d’affaires et 14 000 employés dans le monde, IDEMIA sert des clients dans plus de 180 pays.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.idemia.com. Et suivez-nous @IdemiaGroup sur Twitter
A propos de Télécom SudParis – www.telecom-sudparis.eu Télécom SudParis est une grande école publique d'ingénieurs reconnue au meilleur niveau des sciences et technologies du numérique.
La qualité de ses formations est basée sur l’excellence scientifique de son corps professoral et une pédagogie mettant l’accent sur les projets d’équipes, l’innovation de rupture et l’entreprenariat. Télécom SudParis fait partie de l’IMT (Institut Mines-Télécom), premier groupe d’école d’ingénieurs en France, sous tutelle du ministre en charge de l’Industrie. Elle partage un campus international avec Institut Mines-Télécom Business School. Télécom SudParis compte 1 000 étudiants dont 700 élèves ingénieurs et près de 180 doctorants.

Restons en contact. Sur Twitter @TelecomSudParis et LinkedIn Télécom SudParis.

Votre contact presse.