Qu’est-ce que la biométrie ?

Alors que notre quotidien se digitalise de plus en plus, une science plus que centenaire prend toute son importance: la biométrie.

En bref : qu’est-ce que la biométrie ?

La biométrie comprend tout un ensemble de technologies et procédés de reconnaissance, d’authentification et d’identification des personnes à partir de certaines de leurs caractéristiques physiques ou comportementales.

Ces caractéristiques doivent être à la fois :

  • Universelles
    pour être utilisables par tous
  • Uniques
    pour distinguer les personnes sans équivoque
  • Invariables
    pour permettre une utilisation tout au long de la vie
  • Mesurables
    pour permettre la comparaison

Pourquoi utiliser la biométrie ?

L’authentification biométrique : rendre la vie plus simple et plus sûre

Les temps ont changé, l’heure est à la mobilité. Or les usages et les règles de sécurité qui fonctionnaient à domicile sur un PC sont plus difficilement applicables en situation de mobilité, où l’usage du mot de passe atteint ses limites. Et pourtant, plus que jamais, il est primordial de protéger nos contenus, nos transactions et notre identité.

La biométrie répond à cet enjeu : un simple geste de la main, une pression du doigt sur un capteur ou un regard d’une seconde vers une caméra suffisent pour prouver son identité.

L’authentification biométrique facilite la vie des consommateurs et citoyens qui sont de plus en plus mobiles et connectés en leur apportant une alternative simple aux mots de passe et aux codes PIN pour s’authentifier.


Les différents moyens d’authentification
selon leur niveau de sécurité:

La biométrie offre le meilleur compromis entre sécurité et facilité d’usage


Aucun code d’accès

Un code d’accès, type 123 ou 000

1 MDP pour plusieurs comptes, changé 1 fois par an / Une authentification via un réseau social

1 MDP + SMS/OTP

1 MDP + une empreinte digitale

Une double authentification biométrique

Un MDP complexe pour chaque compte et changé tous les jours

L’authentification biométrique : plus simple que les mots de passe

Malgré leur omniprésence, les mots de passe présentent plusieurs inconvénients. À l’instar des codes PIN, ils peuvent être piratés ou volés par des fraudeurs et doivent respecter rigoureusement quatre règles pour être efficaces : ils doivent être complexes, modifiés fréquemment, uniques à chaque application ou prestataire de services, et ne jamais être écrits. En situation de mobilité l’authentification biométrique est plus simple que de saisir un mot de passe complexe plusieurs fois par jour.

La biométrie contre l’usurpation d’identité

La sécurité s’appuyant sur la biométrie ne présente aucun de ces inconvénients. La reconnaissance des empreintes digitales, de l’iris ou la reconnaissance faciale n’ont pas leur pareil pour établir le lien entre nos identités physiques et digitales. L’authentification biométrique aide ainsi à prévenir l’usurpation d’identité en permettant à une personne souhaitant accéder à un compte ou à un appareil de prouver qu’elle est bien qui elle prétend être. Voler les données biométriques d’une personne à son insu, puis les reproduire de façon à pouvoir les utiliser pour effectuer une transaction est bien plus complexe que de voler et d’utiliser un mot de passe.

La biométrie rend très difficile un piratage à grande échelle

Le vol de mots de passe peut potentiellement permettre à des fraudeurs d’accéder à des milliers de comptes en quelques secondes. Une attaque d’une telle ampleur sur des comptes personnels est pratiquement impossible avec un système biométrique. Pour y parvenir, les voleurs devraient être capables de produire un faux pour chaque identifiant volé et de le soumettre au capteur adapté, sans compter que, contrairement aux codes PIN limités à quatre chiffres, les données biométriques sont illimitées.

La biométrie offre également un avantage essentiel par rapport aux technologies traditionnelles : la rapidité et la fluidité avec laquelle l’authentification ou l’identification peuvent être réalisées, d’un simple geste de la main ou littéralement d’un seul coup d’œil.

Toutes les formes de biométrie se valent-elles ?

Chaque technologie biométrique a ses avantages et ses inconvénients, en fonction de la qualité de la capture possible, du contexte dans laquelle elle est utilisée au quotidien et de son degré de variabilité dans le temps. La voix, par exemple, peut être sujette à des variations ponctuelles ou permanentes.

Quels sont les différents types de biométrie ?

On peut regrouper les caractéristiques biométriques en trois catégories :

Biologiques

  • ADN
  • Sang

Morphologiques*

  • Forme de la main – Paumes de la main – Empreintes digitales – Réseau veineux – Visage – Iris – Réseau veineux de la rétine – Voix** – Oreille

Comportementales

  • Démarche**
  • Signature manuscrite
  • Frappes au clavier

* Morphologiques : liées à la forme et à la structure des organismes.
** Ces deux types de biométrie peuvent être considérés comme des caractéristiques à la fois morphologiques et comportementales.

Les trois technologies biométriques les plus couramment utilisées sont la reconnaissance des empreintes digitales, de l’iris et la reconnaissance faciale car elles allient efficacité, fiabilité et facilité de déploiement et d’utilisation.

La reconnaissance par les empreintes digitales

s’appuie sur le fait qu’une seule empreinte digitale comporte une centaine de points caractéristiques, aussi appelés minuties. Dans la plupart des cas, il faut seulement une douzaine de minuties concordantes pour prouver que deux empreintes digitales sont identiques et établir avec certitude l’identité d’une personne.

La reconnaissance faciale

convertit une image en un modèle 3D, dont les paramètres, tels que l’écartement des yeux, sont comparés avec une base de données biométriques locale ou distante. Son efficacité dépend de la qualité de l’image, de la taille de la base de données et de la puissance des algorithmes de correspondance utilisés pour comparer les caractéristiques.

La reconnaissance de l’iris

s’appuie sur le fait que les iris d’une personne sont aussi différents les uns des autres que de ceux d’une autre personne, y compris entre des jumeaux homozygotes. Ils varient peu au cours de la vie d’une personne et peuvent être identifiés même si elle porte des lunettes ou des lentilles de contact.

Pourquoi faire confiance à la biométrie ?

La biométrie est de plus en plus précise

Ces dernières années, l’Intelligence Artificielle (IA) a considérablement renforcé la précision de la biométrie. La reconnaissance faciale a, en particulier, vu ses performances multipliées par vingt en quatre ans seulement (2013-2018). Cette nouvelle génération d’intelligence extrêmement efficace analyse une énorme quantité de données et s’entraîne à différencier les détails d’un visage, comme le ferait un humain. Chaque année, la précision de l’IA s’améliore de 30 à 50 %. Elle est aussi employée pour rendre encore plus précise et performante la reconnaissance des empreintes digitales, permettant ainsi à des terminaux biométriques de reconnaître même les empreintes endommagées.

La précision de la biométrie s’est également accrue grâce aux progrès des capteurs et des caméras utilisés pour capturer les données biométriques. Par exemple, les appareils de reconnaissance faciale les plus puissants actuellement reposent sur un ensemble optique de pointe combinant des caméras 2D, 3D et infrarouges permettant une vérification rapide et résistante à la fraude dans toutes les conditions d’éclairage.

La biométrie est fiable

La fiabilité est une condition fondamentale de l’authentification des identités. Étant donné qu’un système biométrique dépend d’algorithmes statistiques, les faux rejets et les fausses acceptations sont inévitables. Utilisée seule, aucune forme de biométrie ne peut être infaillible à 100 %. Cela dit, les solutions biométriques les plus performantes visent le juste équilibre entre faux rejets et fausses acceptations, elles s’appuient sur la biométrie multimodale et elles sont capables d’assurer une vérification fiable dans des situations difficiles.

Il est important d’adapter les taux de rejet ou d’acceptation en fonction des situations. Par exemple, un bâtiment gouvernemental hautement confidentiel optera probablement pour un taux de faux rejets plus élevé afin de garantir un taux de fausses acceptations nul. À l’inverse, un immeuble de bureaux standard dans lequel l’identité de centaines de personnes doit être vérifiée peut privilégier un taux de faux rejets inférieur afin de fluidifier l’accès aux heures de pointe. Les systèmes biométriques les plus puissants permettront de limiter au strict nécessaire le compromis entre sécurité et fluidité d’accès.

La biométrie multimodale, qui s’appuie sur plusieurs types de données biométriques, est une façon d’améliorer encore la précision et les performances, en associant par exemple la reconnaissance faciale et celle de l’iris, ou celles des empreintes digitales et du réseau veineux.

Enfin, les systèmes biométriques les plus puissants peuvent surmonter un certain nombre de situations difficiles. Les lecteurs d’empreintes haut de gamme peuvent ainsi authentifier des empreintes digitales humides, sèches ou endommagées. Quant aux meilleurs appareils de reconnaissance faciale, ils fonctionnent quels que soient les changements d’éclairage, l’angle du visage ou les changements de celui-ci (casque de moto, casque audio, coupe de cheveux, lunettes, etc.) et ne demandent quasiment pas à l’utilisateur de s’arrêter. Les mesures antifraude avancées font aussi toute la différence. La détection du vivant est la plus importante : elle consiste à différencier un vrai visage d’un masque ou d’une photo et à détecter un faux doigt.

Quelles sont les principales applications de la biométrie ?

Les deux principaux domaines d’application de la biométrie sont la confirmation de nos identités publiques en tant que citoyens d’un pays et de nos identités privées en tant que consommateurs au sein de l’économie mondiale.

À quoi servent les données biométriques ?

Identifier une personne

L’identification répond à la question :
« Qui est cette personne ? »

L’identification (1:N) consiste à retrouver une donnée biométrique parmi celles d’un grand nombre de personnes au sein d’une base de données.

Authentifier une personne

L’authentification permet de répondre à la question :
« Est-ce bien M. X ? »

L’authentification biométrique (1:1) consiste à vérifier qu’une donnée biométrique, qui peut par exemple se trouver dans la carte à puce d’un passeport, est bien la même que celle de la personne qui détient le passeport.

Quelles sont les principales utilisations de la biométrie ?

Il y a seulement quelques années, la biométrie n’était pour beaucoup qu’un concept futuriste et lointain. Aujourd’hui, elle fait partie de notre quotidien et, demain, tandis que ses domaines d’utilisation vont continuer à se développer et à évoluer, la biométrie s’encrera encore davantage dans toutes nos activités.

Un outil quotidien pour chaque citoyen

Les technologies biométriques ouvrent un monde de services aux citoyens partout dans le monde :

La biométrie facilite les services d’administration en ligne au niveau national, régional ou local

Un système biométrique permet aux autorités de délivrer des documents d’identité sécurisés tels que des passeports et des permis de conduire, et de s’assurer que les personnes reçoivent les prestations auxquelles elles ont droit, en toute simplicité.

La biométrie optimise les contrôles aux frontières et améliore l’expérience des voyageurs

Les portiques automatisés de vérification des identités dotés des technologies biométriques accélèrent et optimisent les contrôles, tout en améliorant l’expérience des voyageurs.

La biométrie permet aux forces de l’ordre d’accélérer les enquêtes criminelles

Des contrôles d’identité de routine aux analyses des scènes de crime et des dossiers, les systèmes biométriques contribuent à l’efficacité des enquêtes et à la sécurité publique.

Au service de la tranquillité d’esprit des consommateurs

Les technologies d’identification et d’authentification biométriques rendent plus fluides et sécurisent un large éventail de transactions pour les consommateurs :

La biométrie sécurise l’ouverture à distance des comptes dans plusieurs secteurs

Les solutions d’identification électroniques des clients (eKYC) qui s’appuient sur les données biométriques permettent aux consommateurs de confirmer leur identité à distance pour souscrire à un nouveau service, n’importe où depuis leur smartphone, ou à domicile avec différents appareils.

La biométrie offre le plus haut niveau de sécurité pour les transactions sensibles

L’utilisation des cartes de paiement biométriques, ainsi que l’autorisation de paiements ou la signature de contrats au moyen de la reconnaissance faciale ou d’empreintes digitales depuis un smartphone font partie des cas où la biométrie est utilisée pour sécuriser des transactions.

La biométrie permet des contrôles d’accès efficaces

Les technologies biométriques peuvent fluidifier et sécuriser l’accès soit à des zones réservées, telles que des installations industrielles, soit à des services confidentiels, tels que des dossiers médicaux ou des systèmes financiers.

Quelles sont les dernières tendances du marché ?

Quels sont les enjeux de société liés à l’utilisation de la biométrie ?

Sécurisation des données privées

Identification et l’authentification biométriques ne nécessitent pas forcément d’enregistrer et stocker des données dans une base biométrique. Grâce à la technologie « match-on-card » (reconnaissance au niveau de la puce), les données biométriques peuvent être intégrées dans une carte d’embarquement, un passeport, une carte de paiement ou un autre support et l’opération d’authentification peut être effectuée directement dans la puce, sans qu’aucune donnée ne quitte jamais celle-ci.

Vie privée des utilisateurs

La transformation numérique soulève des préoccupations relatives à la sécurité des données mais aussi à leur confidentialité et aux implications pour la société dans son ensemble. Le respect par un système biométrique des principes reconnus de confidentialité dès la conception (« Privacy by Design ») et par défaut (« Privacy by Default »), aussi bien en termes de méthode de stockage que d’accès aux données personnelles, répond concrètement à ces questions et protège ainsi les citoyens et les consommateurs.

Anonymisation des données

Une base de données biométriques ne relie pas nécessairement des données biométriques à une identité. L’identifiant biométrique peut se présenter sous la forme d’une chaîne de chiffres ou d’un nombre aléatoire. Tout en permettant de vérifier les droits d’une personne, la biométrie garantie aussi son anonymat.

En quoi l’expertise biométrique d’IDEMIA est-elle utile aux gouvernements et aux entreprises ?

Forgée au cours de cinq décennies, l’expertise biométrique d’IDEMIA repose sur une combinaison d’algorithmes avancés de reconnaissance des empreintes digitales, du visage et de l’iris et d’un savoir-faire unique pour la production d’appareils et le développement de solutions biométriques.

  • 1.2Mds

    d’identités biométriques créées en Inde

  • 5M

    de terminaux biométriques déjà déployés

  • 29

    (DMV)* utilisent notre technologie de reconnaissance faciale pour la délivrance de permis de conduire et autres documents d’identité aux États-Unis
    * départements des véhicules à moteur

  • 10 min

    suffisent à atteindre la zone duty free depuis l’entrée de l’aéroport de Changi à Singapour grâce à la biométrie

Voici quelques exemples de la façon dont les technologies biométriques d’IDEMIA révolutionnent plusieurs secteurs :

Les systèmes biométriques protègent et modernisent l’identité des citoyens

1,1 milliard d’individus dans le monde ne disposent pas d’une pièce d’identité et ne peuvent pas accéder à des services élémentaires tels que l’éducation, les prestations sociales ou le microcrédit. Dans certains pays dotés de documents d’identité, ces derniers peuvent être peu sûrs et donc plus sujets à la fraude ou au vol d’identité. De nouveaux systèmes sécurisés grâce à la biométrie permettent d’assurer des services sociaux aux citoyens du Népal, de fournir des documents d’identité sécurisés aux résidents du Mali et d’apporter une gestion moderne de l’identité et des passeports biométriques sécurisés aux citoyens du Chili.

La biométrie est un véritable partenaire des forces de l’ordre

Le besoin de sécurité est universel et les forces de l’ordre doivent donc pouvoir compter sur des solutions biométriques de pointe pour faciliter les enquêtes, les vérifications d’antécédents et l’identification sur le terrain. Les technologies biométriques permettent ainsi aux agents de police australiens de la Nouvelle-Galles du Sud de collecter les renseignements des personnes interpellées, tandis que l’État américain du Michigan utilise la recherche de correspondances biométriques pour accélérer les enquêtes et trouver de nouvelles pistes sur des crimes non résolus.

La biométrie optimise le flux de passagers dans les aéroports innovants

Comme tout autre client, les passagers des compagnies aériennes s’attendent désormais à profiter d’un confort inégalé et d’un voyage sans contrainte, sans sacrifier leur sécurité. Grâce à un usage sans précédent de la biométrie, les passagers au départ de l’aéroport le plus innovant et le plus fréquenté de Singapour peuvent traverser simplement et en toute sécurité tous les points de contrôle et atteindre la zone duty free depuis l’entrée de l’aéroport en moins de 10 minutes.

Les technologies biométriques sécurisent les frontières et facilitent les voyages

Pour faciliter le voyage de 9,5 millions de personnes en Australie, gérer un flux constant de personnes traversant quotidiennement les frontières des Émirats Arabes Unis ou garantir la libre circulation dans l’espace Schengen, les autorités en appellent de plus en plus à la biométrie dans le but de fluidifier et sécuriser les déplacements. Les dernières technologies biométriques permettent en effet de lutter contre l’immigration clandestine et la criminalité transfrontalière, mais aussi de repérer rapidement les personnes dont l’identité est frauduleuse ou présente un intérêt pour la sécurité nationale, tout en simplifiant les contrôles aux frontières pour les voyageurs de bonne foi.

Les solutions biométriques simplifient l’ouverture de comptes bancaires

Dans notre monde transformé par les nouvelles frontières technologiques, les consommateurs aspirent de plus en plus à gérer leur vie à distance et en déplacement. En France, une banque à l’esprit hi-tech propose à ses nouveaux clients d’ouvrir leurs comptes à distance en utilisant la reconnaissance faciale pour prouver leur identité. Après un entretien en vidéoconférence avec un conseiller, les nouveaux clients peuvent signer leur contrat à distance et ouvrir leur compte dans les 24 heures.

La biométrie facilite les paiements

Des banques visionnaires au Japon et en France ont intégré des données biométriques dans leurs cartes de paiement pour remplacer le code PIN traditionnel par une lecture d’empreintes. Ces cartes biométriques ouvrent la voie à des paiements sans contact au-delà des seuils actuels et plus de 80% des consommateurs à travers le monde sont prêts à franchir le pas.*

La biométrie rend l’accès aux bâtiments plus rapide, plus fluide et plus hygiénique

Dans le monde ultra-hygiénique d’aujourd’hui, le « sans contact » est devenu la nouvelle référence. Les terminaux biométriques de reconnaissance d’empreinte sans contact en trois dimensions, qui utilisent toute la puissance de l’Intelligence Artificielle, peuvent lire quatre doigts en moins d’une seconde. Ils facilitent le contrôle d’accès dans des halls d’immeubles d’entreprises très fréquentés à Tokyo, Sydney ou à Paris, offrent une expérience d’authentification fluide aux détenteurs de coffres forts au Royaume-Uni, protègent des zones à accès restreint à l’aéroport de Prague et sécurisent également l’accès aux immeubles résidentiels à São Paulo.

La biométrie permet une vérification des antécédents alliant conformité et simplicité

Aux États-Unis, le recrutement des courtiers est réglementé par l’autorité de régulation du secteur financier (FINRA) qui exige la vérification de leurs antécédents. La capture et la transmission électroniques des empreintes digitales permet désormais aux courtiers d’obtenir cette validation et de remplir rapidement et en toute sécurité leurs obligations en dix minutes seulement.

Découvrez nos solutions biométriques :

*Dentsu Data Lab, Enquête mondiale 2021, réalisée auprès de 3422 personnes dans 14 pays

IDEMIA
IDEMIA

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez nos principales actualités et suivez les tendances de nos marchés en vous abonnant à notre newsletter.

En cliquant sur le bouton «Je m'inscris», vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité d'IDEMIA et que vous consentez au traitement de vos données personnelles tel que décrit.

Votre adresse e-mail sera utilisée exclusivement par IDEMIA pour vous envoyer des newsletters. Conformément à la loi, vous disposez de droits d'accès, de rectification et de suppression de vos données personnelles, ainsi que d'opposition à leur traitement, en écrivant à dpo@idemia.com.